lieux & patrimoine

Le musée de la Grande Guerre 14/18 à Meaux.

Élancé en porte-à-faux depuis la base du monument américain vers le centre-ville, il offre un point de vue panoramique sur l’agglomération, depuis son toit-terrasse. © Photos Didier Raux
Élancé en porte-à-faux depuis la base du monument américain vers le centre-ville, il offre un point de vue panoramique sur l’agglomération, depuis son toit-terrasse. © Photos Didier Raux

À l’origine du musée, il y a Jean-Pierre Verney, historien, qui a rassemblé pendant plus de quarante ans objets et documents pour raconter l’histoire de la Première Guerre mondiale. Le bâtiment de 7 000 m2 a été conçu par l’architecte  Christophe Lab. Elancé en porte-à-faux depuis la base du monument américain vers le centre-ville, il offre un point de vue panoramique sur l’agglomération, depuis son toit-terrasse. Cette construction neuve,  avec une surface d’exposition de 3 300 m2,  tout en prenant en compte la dimension environnementale (isolation performante, récupération des eaux de pluie, …). Organisé sur trois niveaux, le musée bénéficie d’un auditorium, de salles pédagogiques et d’un centre de documentation avec plus de 6000 ouvrages. Source Musée de la Grande Guerre de Meaux. © Photos Didier Raux

 

Press-Book Architecture   –   Press-Book Reportages

 

 

C’est cette collection exceptionnelle, que les élus du Pays de Meaux ont souhaité valoriser au sein de ce musée qui vous invite à un véritable voyage dans le temps! Vous allez remonter jusqu’en 1870 pour comprendre la situation d’avant-guerre. Puis, dans la grande nef, vous plongerez au coeur de la période 1914-1918. Les espaces thématiques vous permettront de découvrir tous les aspects de cette guerre mondiale. A la fin du parcours, qui évoque la période d’après-guerre, vous comprendrez comment ce conflit a construit notre monde jusqu’à aujourd’hui. Sur le territoire du Pays de Meaux, aucun lieu existant n’était en mesure de pouvoir accueillir la collection unique nouvellement acquise et de la présenter dans des conditions optimales. Il a été décidé de construire un bâtiment sur un terrain de 16 hectares qui permettait de concevoir un projet correspondant à l’ambition souhaitée. Ainsi, le musée a vu le jour au pied du monument américain, créant une nouvelle porte d’entrée du territoire tournée vers la culture.