patrimoine

L’épreuve du feu

Z GRAND FEUX MANUFACTURE DE SEVRES © Didier Raux 10C

Paradoxe de la modernité, la plus ancestrale des méthodes de cuisson est toujours en activité à la Manufacture nationale de Sèvres. Lors de cette grande cuisson au bois, près de 180 pièces ont été mises à l’Épreuve du Feunom de l’exposition qui a ensuite présenté ces pièces, dans la Galerie Parisienne de la manufacture, avant d’être dispersées. Près d’un an de travail pour l’ensemble des ateliers, a été nécessaire pour fabriquer et décorer les pièces. L’ouverture du four, comme sa mise à feu ont été retransmises en direct à la télévision. La prochaine cuisson au bois ( environ tous les dix ans ) sera indiquée sur le site officiel de la Manufacture. En dehors de ces cuissons exceptionnelles, la manufacture utilise des fours au propane pour toute sa production courante. Une centaine de pièces sont cuites en même temps, en fonction de leur taille et de leur encombrement. Photos © Didier Raux – Source Christian Charrière (magazine 92 Express).

 

 

 

A1 GRAND FEUX MANUFACTURE DE SEVRES © Didier Raux 4

  

A3 GRAND FEUX MANUFACTURE DE SEVRES © Didier Raux 23

 Le bois de bouleau est le seul capable de porter le four aux température recherchées

 

A7 Le grand feu Manufacture de Sèvres © D Raux 4

 La cuisson va nécessité 25 stères de bois qui seront brulées en 48 heures

 

A2 GRAND FEUX MANUFACTURE DE SEVRES © Didier Raux 5B

 

A4 GRAND FEUX MANUFACTURE DE SEVRES © Didier Raux 8 A1

 La cuisson au bois est remplacée au quotidien par des fours au propane

 

A5 GRAND FEUX MANUFACTURE DE SEVRES © Didier Raux 9A

 Quarante heures de chauffe sont nécessaires pour mener à bien cette confrontation sauvage et maîtrisée entre le feu et les pièces de porcelaine

 

A17GRAND FEUX MANUFACTURE DE SEVRES © Didier Raux 6

 

  A6 GRAND FEUX MANUFACTURE DE SEVRES © Didier Raux 9B

 12 m3 de contenance, plus de 10 mètres de hauteur sur deux étages du bâtiment, le four impressionne. Entièrement construit en briques réfractaires, il est cinq fois cerclé d’acier, histoire de maintenir entre des bras puissants les révoltes de la maçonnerie…

 

A8 GRAND FEUX MANUFACTURE DE SEVRES © Didier Raux 7

 Pas de porte pour pareil enfer, mais une ouverture que l’on mure au départ du feu

 

A9 GRAND FEUX MANUFACTURE DE SEVRES © Didier Raux 10B copie

 La montée en température, ne va pas sans souffrance, il suffit de voir la torsion des pierres et le rictus des ferronneries

 

Z GRAND FEUX MANUFACTURE DE SEVRES © Didier Raux 10C

 

A10 GRAND FEUX MANUFACTURE DE SEVRES © Didier Raux 11

 Contrôle de la température et du foyer, il faut pousser la température du petit au grand
feu, soit de 700° à environ 1 400° C

 

A16 Le grand feu Manufacture de Sèvres © D Raux 16

 Suivent deux semaines environ de refroidissement et d’espérance avant d’enfoncer la porte… L’ ouverture du four, comme sa mise à feu ont été retransmises en direct à la télévision

 

A15 GRAND FEUX MANUFACTURE DE SEVRES © Didier Raux 15

 Découverte des premières grandes pièces… Lors de cette grande cuisson au bois, près de 180 pièces ont été mises à “l’épreuve du feu”