architecture

Issy c’est Isséane

I

Depuis plus de 10 ans, l’usine Isséane traite les déchets ménagers de plus de 1,45 million d’habitants. Bien qu’il reçoive, traite et valorise de grandes quantités de déchets, le bâtiment se distingue par sa discrétion et sa configuration hors-norme. Un site emblématique à bien des égards. L’ouverture du centre  à Issy-les-Moulineaux, en 2008, marque la fin d’un des chantiers les plus importants d’Europe. Isséane a succèdé à l’ancien centre d’incinération exploité par Tiru et reconnaissable à ses deux hautes cheminées, difficile, maintenant de l’identifier par son aspect extérieur. Comme un iceberg, Isséane est enterré aux deux tiers et ne laisse apparaître qu’une partie de son volume. Une prouesse architecturale et technique qui, aujourd’hui encore, attire de nombreux visiteurs et délégations étrangères. Cela consistait à passer en sous-sol une partie de la halle avec les deux lignes de four, pour limiter à 21 mètres sa hauteur au-dessus du sol. Viendra ensuite un travail d’habillage sur la façade extérieure. Malgré ses proportions impressionnantes, le centre se fait vite accepter voire « oublier » des habitants. Photos © Didier Raux –  Source Syctom (Voir le PDF)

 

 

Isseane Syctom Aout 2017 © DRaux 36

Une grande façade en bois recouverte de végétation, derrière cette façade architecturale branchée se cache maintenant la nouvelle usine de traitement des ordures, pas d’odeur et de nuisances

 

Isseane Syctom Aout 2017 © DRaux 61

 

Isseane Syctom Aout 2017 © DRaux 40

Le travail d’habillage sur la façade extérieure. Malgré ses proportions impressionnantes, le centre se fait vite accepter voire « oublier » des habitants.

 

Isseane Syctom Aout 2017 © DRaux 63

 

Isseane Syctom Aout 2017 © DRaux 49

Le bâtiment se distingue par sa discrétion et sa configuration hors-norme.

 

Isseane Syctom Aout 2017 © DRaux 42

 

Isseane Syctom Aout 2017 © DRaux 82

 

Isseane Syctom Aout 2017 © DRaux 94

 

Isseane Syctom Aout 2017 © DRaux 85

 

Isseane Syctom Aout 2017 © DRaux 90

 

Isseane Syctom Aout 2017 © DRaux 1

La mission d’Isséane: digérer et tirer le meilleur parti possible des rebuts de consommation d’un million et demi d’habitants de l’Ouest parisien.

 

Isseane Syctom Aout 2017 © DRaux 17

Ici, sont traités chaque année plus 500 000 tonnes de déchets ménagers. Pour accéder au cœur de l’imposant bâtiment de béton et d’acier, les camions-poubelles empruntent une longue rampe avant d’être pesés automatiquement.

 

Isseane Syctom Aout 2017 © DRaux 32

Comme un iceberg, Isséane est enterré aux deux tiers et ne laisse apparaître qu’une partie de son volume. Une prouesse architecturale et technique qui, aujourd’hui encore, attire de nombreux visiteurs et délégations étrangères.

 

Syctom Usine Isseane © D Raux 31

Bienvenue dans les entrailles d’Isséane… La remplaçante de l’ancienne

usine d’incinération d’Issy-les-Moulineaux.

 

L’immense fosse contient un volume équivalent à sept piscines olympiques

 

Syctom Usine Isseane © D Raux 35

Un coup d’œil sur les déchets en fusion de l’un des fours du centre de valorisation énergétique. Un foyer de 100 m2 où la chaleur dépasse les 1000 °C.

 

Syctom Usine Isseane © D Raux 33

110 le nombre de personnes employées dans le cadre de l’exploitation du site

 

Syctom Usine Isseane © D Raux 36

Sur un même site, se côtoient une usine de valorisation énergétique des ordures ménagères et un centre de tri des déchets issus des collectes sélectives et des objets encombrants. 

 

Syctom Usine Isseane © D Raux 34

Balles de papiers, plastique, aluminium en attente d’être transférées vers leur filière de recyclage.

 

Isseane Syctom Aout 2017 © DRaux 108