Reportage

Au terminus de la consommation

Isséane © Didier Raux 1

Derrière les murs d’Isséane, l’usine du Syctom de l’agglomération parisienne à Issy-les-Moulineaux, sont traités les déchets ménagers de 1,45 million Franciliens. Visite de ce centre de tri et de valorisation énergétique, où transitent les reliefs de notre société de consommation. L’immense fosse contient sans problème un volume équivalent à sept piscines olympiques. Pas question pourtant d’y piquer une tête, sauf à aimer nager parmi les détritus ou se parfumer au jus de poubelle. Soudain, un grappin descendu du plafond referme ses mâchoires d’acier sur la montagne d’ordures, soulagée d’un coup de cinq tonnes. Bruit métallique de l’étau qui se serre. Chuintement du câble remontant sa prise. Fracas des déchets déversés dans les trémies qui alimentent les fours. Bienvenue dans les entrailles d’Isséane… Photos © Didier Raux Voir la suite de l’article (pdf) – Source Pascal Leroy (magazine 92 Express)

 

 

 

 

Usine Isséane © Didier Raux 5

Bienvenue dans les entrailles d’Isséane… Les personnages donnent une idée de la taille des installations d’Isséane, construites jusqu’à 31 mètres sous le niveau du sol…

 

Usine Isséane © Didier Raux 4

De la salle de commande, est contrôlé l’ensemble du processus de valorisation énergétique des déchets. Brassage de la fosse pour assurer un bon rendement calorifique aux deux fours, surveillance de tous les paramètres de sécurité… : une tour de contrôle en activité 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24

 

Usine Isséane © Didier Raux 10

Pour assurer au four le meilleur rendement calorifique par exemple, les déchets de la fosse sont régulièrement brassés

 

Isséane © Didier Raux 17

L’immense fosse contient un volume équivalent à sept piscines olympiques

 

Usine Isséane © Didier Raux 3

Un coup d’œil sur les déchets en fusion de l’un des fours du centre de valorisation énergétique. Un foyer de 100 m2 où la chaleur dépasse les 1000 c°

 

Usine Isséane © Didier Raux 8

 

Usine Isséane © Didier Raux 2

110 le nombre de personnes employées dans le cadre de l’exploitation du site

 

Usine Isséane © Didier Raux 1

Le centre de tri d’Isséane est en grande partie automatisé. Chaque année, 55 000 tonnes de déchets issus des collectes sélectives et des objets encombrants y seront traités avant d’être acheminés vers leurs différentes filières de recyclage

 

Usine Isséane © Didier Raux 7

Des balles de papiers et d’emballages en attente d’être transférées vers leur filière de recyclage

 

Usine Isséane © Didier Raux 16

Balles de papiers, plastique, aluminium en attente d’être transférées vers leurs filières de recyclage

 

Usine Isséane © Didier Raux 11

 

Usine Isséane © Didier Raux 12

Une grande façade en bois recouverte de végétation, derrière cette façade se cache maintenant la nouvelle usine de traitement des ordures, pas d’odeur et de nuisances

 

Usine Isséane © Didier Raux 13

Le travail d’habillage sur la façade extérieure. Malgré ses proportions impressionnantes, le centre se fait vite accepter voire « oublier » des habitants

 

Usine Isséane © Didier Raux 15

Le bâtiment se distingue par sa discrétion et sa configuration hors-norme. Comme un iceberg, Isséane est enterré aux deux tiers et ne laisse apparaître qu’une partie de son volume. Une prouesse architecturale et technique qui, aujourd’hui encore, attire de nombreux visiteurs et délégations étrangères

 

Isseane Syctom Aout 2017 © DRaux 1