Reportage

24 heures à la manufacture nationale de Sèvres

1 A MANUFACTURE DE SEVRES

La Manufacture nationale de Sèvres est l’une des principales manufactures de porcelaine européennes. La manufacture fut successivement, au fil des régimes politiques, manufacture royale, impériale puis nationale. Toujours en activité, la manufacture poursuit l’édition d’objets créés depuis 1740. Sa production est aussi largement orientée aujourd’hui vers la création contemporaine.  Depuis 2010, elle forme, avec le Musée national de la céramique, la Cité de la céramique. Au sein de cet établissement, sa mission, identique depuis ses origines en 1740, est de produire des objets de céramique d’art selon des techniques artisanales, que ce soit des rééditions de modèles anciens ou bien des créations contemporaines. Elle assure la diffusion de sa production à la fois destinée aux besoins de l’État et à la vente commerciale et se charge de promouvoir la recherche technologique et artistique dans le domaine de la céramique. Ses créations se concentrent sur les pièces de haut de gamme, perpétuant un artisanat d’excellence qui néglige cependant la dimension industrielle de la production céramique. La manufacture organise en outre de nombreuses expositions dans le monde, et participe à de nombreux salons et foires d’art contemporain. En raison de sa réputation d’excellence et de son prestige, la manufacture a toujours su attirer les meilleurs artistes de son temps. Photos © Didier Raux – Source Christian Charrière (magazine 92 Express) – Voir l’article PDF

 

 

 

Manufacture de Sevres © Didier Raux 24

 

C Manufacture de Sevres © Didier Raux

Le début du processus se situe au moulin, bâtiment où sont entreposées les substances “basiques” que sont le kaolin, le feldspath et le quartz. Ces éléments basiques sont broyés par une machine nommée la marcheuse

 

Manufacture de Sevres © Didier Raux 1

 

Manufacture de Sevres © Didier Raux 11

La réserve des moules, dites “le magot”. Depuis le règne de de Louis XV, tous – ou presque – y sont !

 

Manufacture de Sevres © Didier Raux 8

La réserve des archives où sont entreposés tous les modèles en plâtre

 

Manufacture de Sevres © Didier Raux 3

Au centre de la Manufacture se dresse, le grand atelier où s’effectuent les opérations décisives. Le découpage-garnissage, l’ébauchage ou encore le calibrage

 

Manufacture de Sevres © Didier Raux 30A

L’ébauchage et le calibrage des pièces 

 

Manufacture de Sevres © Didier Raux 5

L’ émaillage par trempage, tout dépend du geste , l’objet ne doit pas rester plus de 3 secondes dans le bain de pegmatite et quartz broyés, assez pour que le liquide pénètre la matière poreuse de la pièce

 

C Manufacture de Sevres © Didier Raux 28

Plusieurs fois, les pièces sont passées par le four à gaz, placées dans des “gazettes” – les pièces sont portées en quelques heures jusqu’à 1 360°

 

A Manufacture de Sevres © Didier Raux

L’atelier de traitement des biscuits

 

Manufacture de Sevres © Didier Raux 14

Dans l’atelier de modelage reparage, sculpture directe de la porcelaine pour l’exécution d’une œuvre de Johan Creten

 

Manufacture de Sevres © Didier Raux 31 A

 L’autre pôle de la manufacture est l’atelier de décoration, dit “le couloir des peintres”, où des artistes posent au pinceau les couleurs et les formes exigées par le modèle originel : le prototype est implacable

 

Manufacture de Sevres © Didier Raux 9

La salle des couleurs du laboratoire où est élaboré entre autre le fameux bleu de Sèvres

 

Manufacture de Sevres © Didier Raux 4

La manufacture de Sèvres, c’est aussi, un atelier montage-ciselure, avec une forge pour, le sertissage des bronzes

 

Manufacture de Sevres © Didier Raux 2

Un vase début XVIIIe

 

Manufacture de Sevres © Didier Raux 25

Deux cent cinquante années de tradition ininterrompue qui sont aussi deux cent cinquante années d’art contemporain