Reportage

Les secrets du carillonneur

Carillon Montrouge © D Raux 9

Depuis le début des années 2000, le beffroi de Montrouge abrite un carillon inspiré des villes du Nord, bichonné par Jean-Louis Voiland, professeur de musique passionné de cloches. Comptez 193 marches, arrivé tout en haut vous serez les cheveux au vent sur la terrasse du beffroi de Montrouge, la ville à vos pieds et les vingt-sept cloches de son carillon au-dessus de la tête. Deux tonnes de fonte, qui donnent à ce coin de banlieue des airs de cité flamande. La ville cherchait une idée originale…et l’idée de monter un carillon dans le beffroi est née.
Le carillon et ses 27 cloches, se sont fait entendre pour la première fois dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier 2000. Photos © Didier Raux – Source Pascal Leroy (magazine 92 Express) ( Voir l’article PDF)

 

 

 

Carillon Montrouge © D Raux 2

Jean-Louis Voiland, professeur de musique, qui du haut des 43 m du beffroi régale bénévolement depuis six ans Montrouge de ses mélodies

Carillon Montrouge © D Raux 6

Comptez 193 marches, arrivé tout en haut vous serez les cheveux au vent sur la terrasse du beffroi de Montrouge

 

Carillon Montrouge © D Raux 8

Jean-Louis Voiland, carillonneur de la ville, se souvient avec émotion de ses premiers accords : “C’était l’hymne de l’Europe, extrait de la neuvième symphonie de Beethoven. Je l’ai joué pour les douze coups de minuit lors du passage à l’an 2000.”

Carillon Montrouge © D Raux 5

 La ville à vos pieds et les vingt-sept cloches du carillon au-dessus de la tête. Deux tonnes de fonte, qui donnent à ce coin de banlieue des airs de cité flamande.

 

Carillon Montrouge © D Raux 4


Le carillon et ses 27 cloches, se sont fait entendre pour la première fois dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier 2000

 

Carillon Montrouge © D Raux 1

 

Carillon Montrouge © D Raux 3

Le beffroi de Montrouge abrite un carillon inspiré des cités du Nord, devenu l’un des symboles de la ville

 

 

Très emblématique de la Ville et particulièrement apprécié par les Montrougiens, le carillon se fait entendre plusieurs fois par jour (12h -14h -16-18h et 20h). Les carillonneurs jouent bien entendu des airs pour carillon, mais vous reconnaîtrez certainement des airs plus connus et réadaptés, de Vivaldi au « temps des cerises » en passant par leurs propres compositions originales. Afin d’accompagner les fêtes montrougiennes, le carillon propose régulièrement des concerts comme lors de l’apéritif-concert de l’Harmonie en mai ou encore lors des journées du patrimoine en septembre (c’est d’ailleurs une occasion unique de monter dans le beffroi pour voir le carillon de prés). Compte tenu des effectifs grandissants dans les services admnistratifs, le maire Emile Cresp avait en 1932 chargé l’architecte Henry Decaux de réaliser un Centre admnistratif. Construit en briques et pierres, le bâtiments est orné de bas-reliefs de Louis Sajous représentant les différentes catégories sociales de la cité. Avec son beffroi de 43m. de haut, il est très caractéristique de l’architecture des années trente.