Reportage

Carrières de gypse à ciel ouvert

LES CARRIÈRES DE GYPSE À CIEL OUVERT © Didier RAUX 7

Les carrières à ciel ouvert font l’objet d’une exploitation par gradins après découverte des couches de terre en surface et des recouvrements (sable, marne…) du gypse. Selon les gisements, le gypse est extrait par ripage mécanique ou abattage à l’explosif (foration, minage, purge). Le gypse est ensuite acheminé vers un concasseur qui le réduit en blocs inférieurs à 200 mm environ. Ceux-ci sont transportés par un convoyeur à bande jusqu’à l’usine si celle-ci est mitoyenne ou, selon son éloignement et les possibilités, par camions et même voie ferrée. Un masque de verdure est laissé tout autour du périmètre d’exploitation pour éviter la vue de l’excavation et minimiser son impact visuel. Un arrosage des pistes de circulation est effectué pour éviter l’envol de la poussière à l’extérieur de l’exploitation selon le vent  et, en cas de transport par camion, des bâches sont systématiquement posées sur les remorques. La remise en état s’effectue au fur et à mesure de l’avancée de l’exploitation par remblayage avec des matériaux du site voire des apports extérieurs, pour obtenir le profil final, puis ensuite, avec une végétalisation conforme au projet de réaménagement. Photos © Didier Raux – Source Placo.fr

 

______________________________________________

 

Située en Seine-et-Marne (77), la carrière de gypse de Le Pin – Villeparisis – Villevaudé est exploitée à ciel ouvert,  sur le secteur de Bois le Comte et Bois Gratuel. Elle alimente l’usine de Vaujours en gypse pour la production de plaques de plâtre. 

 

LES CARRIÈRES DE GYPSE À CIEL OUVERT © Didier RAUX 6

Les carrières à ciel ouvert font l’objet d’une exploitation par gradins après découverte des couches de terre en surface et des recouvrements (sable, marne…) du gypse

 

LES CARRIÈRES DE GYPSE À CIEL OUVERT © Didier RAUX 2

Selon les gisements, le gypse est extrait par rippage mécanique ou abattage à l’explosif  (foration, minage, purge)

 

LES CARRIÈRES DE GYPSE À CIEL OUVERT © Didier RAUX 7

Le gypse est ensuite acheminé vers un concasseur qui le réduit en blocs inférieurs à 200 mm environ. Ceux-ci sont transportés par un convoyeur à bande jusqu’à l’usine si celle-ci est mitoyenne ou, selon son éloignement et les possibilités, par camions et même voie ferrée

 

LES CARRIÈRES DE GYPSE À CIEL OUVERT © Didier RAUX 1A

La remise en état s’effectue au fur et à mesure de l’avancée de l’exploitation par remblayage avec des matériaux du site voire des apports extérieurs, pour obtenir le profil final, puis ensuite, avec une végétalisation conforme au projet de réaménagement

 

_________________________________________

 

La carrière de Cormeilles-en-Parisis située dans le Val d’Oise (95), sur les communes de Cormeilles, Argenteuil, Franconville et Montigny-les-Cormeilles. Exploitée à ciel ouvert pendant près de deux siècles, le gypse extrait est destiné uniquement à l’usine de Cormeilles pour la fabrication de plâtres industriels et carreaux de plâtre. 

 

LES CARRIÈRES DE GYPSE À CIEL OUVERT © Didier RAUX 14

 

 

 

LES CARRIÈRES DE GYPSE À CIEL OUVERT © Didier RAUX 15

 

LES CARRIÈRES DE GYPSE À CIEL OUVERT © Didier RAUX 17ABC

Les carrières à ciel ouvert font l’objet d’une exploitation par gradins après découverte des couches de terre en surface et des recouvrements (sable, marne…) du gypse. Selon les gisements, le gypse est extrait par ripage mécanique ou abattage à l’explosif (foration, minage, purge)

 

LES CARRIÈRES DE GYPSE À CIEL OUVERT © Didier RAUX 20

 

LES CARRIÈRES DE GYPSE À CIEL OUVERT © Didier RAUX 25

Le gypse est ensuite acheminé vers un concasseur qui le réduit en blocs inférieurs à 200 mm environ

 

LES CARRIÈRES DE GYPSE À CIEL OUVERT © Didier RAUX 27

Le gypse est transportés par un convoyeur à bande jusqu’à l’usine si celle-ci est mitoyenne

 

LES CARRIÈRES DE GYPSE À CIEL OUVERT © Didier RAUX 29

Un arrosage des pistes de circulation est effectué pour éviter l’envol de la poussière à l’extérieur de l’exploitation selon le vent. La remise en état s’effectue au fur et à mesure de l’avancée de l’exploitation par remblayage avec des matériaux du site voire des apports extérieurs