architecture

Usine Sycton d’Ivry, architecture industrielle.

Usine Sycton à Ivry, architecture industrielle. © D.Raux
Usine Sycton à Ivry, architecture industrielle. © D.Raux

Construit en 1969, et régulièrement modernisé, ce centre de traitement des ordures ménagères dispose d’une capacité de traitement de 730 000 tonnes par an. Sa finalité : produire de l’énergie. La chaleur dégagée par la combustion des déchets est récupérée et transformée en énergie, sous forme d’électricité et de vapeur. Une partie de l’électricité est utilisée pour le fonctionnement du centre lui-même. Le surplus, soit 125 000 MWh par an, est revendu à EDF. Quant à la vapeur, 1 million de MWh, elle est vendue à la CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain), permettant ainsi de chauffer plus de 100 000 équivalents-logement chaque année. 

 

Usine Sycton à Ivry, architecture industrielle. © D.Raux

Usine Sycton à Ivry, architecture industrielle. © D.Raux

Usine Sycton à Ivry, architecture industrielle. © D.Raux

Usine Sycton à Ivry, architecture industrielle. © D.Raux

Usine Sycton à Ivry, architecture industrielle. © D.Raux

Usine Sycton à Ivry, architecture industrielle. © D.Raux

Usine Sycton àIvry, architecture industrielle. © D.Raux

Usine Sycton àIvry, architecture industrielle. © D.Raux

Mots-clés liés à cet article :