Reportage

Un dinosaure nommé “Totor”

Victor Cosson © Didier Raux 2

Il y a tout juste 70 ans Victor Cosson, alias “Totor de Billancourt”, finissait troisième du Tour de France cycliste. Depuis, il n’a jamais quitté Boulogne et reste à 92 ans l’un des derniers témoins du peloton d’avant-guerre. Photos Didier Raux – Source Pascal Leroy (magazine 92 Express) – Voir l’article (PDF)

 

 

Victor Cosson © Didier Raux 1

Rencontre photographique en 2008, dans son appartement de Boulogne-Billancourt, Victor 2008 rend hommage à “Totor” 1938, troisième de la Grande Boucle.

 

Victor Cosson copie

“Totor” Cosson en ses heures de gloire. En 1938 (photo de droite), en “une” du Miroir des sports aux côtés de Gino Bartali et Félicien Vervaecke, pour un podium sur le Tour de France. Dans les années 1940 (à gauche), en voltigeur affûté sur le Tour d’Espagne. En 1949, à l’arrivée de son dernier cyclo cross victorieux au mont Valérien.

 

Livre Victor Cosson

 

 

L’histoire du sport en général, celle du cyclisme en particulier, a bien peu de secrets pour Pascal Leroy : avec ce nouvel ouvrage, un livre d’entretien avec Victor Cosson, « champion cycliste des années sombres », il exerce son allègre lucidité à faire revivre une époque qui nous paraît presque mythologique. Il sait questionner « Totor », « le môme de Billancourt », l’apprenti menuisier de chez Renault classé troisième au Tour de France 1938, et la connivence qui s’établit entre eux rend les évocations du coureur presque palpables, l’effort solitaire, la sou rance, la joie, les machinations des rivaux et puis la guerre qui bouleverse les routines et exige un surcroît d’imagination et d’esprit d’aventure. À quatre-vingt douze ans, Victor Cosson ne semble pas blasé. Tout le talent de Pascal Leroy est de nous transmettre son enthousiasme intact.

Pascal Leroy : Victor Cosson. Champion cycliste des années sombres, Éditions Le Pas d’oiseau, 120 pages, 12€.