architecture

Restaurant l’Instant d’Or à Paris

Restaurant L'Instant D'Or, Paris. © Didier Raux
Restaurant L'Instant D'Or, Paris. © Didier Raux

L’Instant d’Or, nouveau restaurant et nouvelle pépite de l’Avenue George V a ouvert ses portes au cœur du Triangle d’Or en début d’année 2012. Une adresse élégante, design et raffinée, symbolisant l’art de vivre à la française dans laquelle le Chef Frédéric Duca y donne une cuisine contemporaine et inventive, sublimant le produit sans jamais le dénaturer.

 

Press-Book Architecture   –   Press-Book Reportages

 

Restaurant l'Instant d'Or à Paris. © Didier Raux

Restaurant l’Instant d’Or à Paris. © Didier Raux

Restaurant l'Instant d'Or à Paris. © Didier Raux

Restaurant l’Instant d’Or à Paris. © Didier Raux

Restaurant l'Instant d'Or à Paris. © Didier Raux

Restaurant l’Instant d’Or à Paris. © Didier Raux

Restaurant l'Instant d'Or à Paris. © Didier Raux

Restaurant l’Instant d’Or à Paris. © Didier Raux

Restaurant l'Instant d'Or à Paris. © Didier Raux

Restaurant l’Instant d’Or à Paris. © Didier Raux

Restaurant l'Instant d'Or à Paris. © Didier Raux

Restaurant l’Instant d’Or à Paris. © Didier Raux

Restaurant l'Instant d'Or à Paris. © Didier Raux

Restaurant l’Instant d’Or à Paris. © Didier Raux

Restaurant l'Instant d'Or à Paris. © Didier Raux

Restaurant l’Instant d’Or à Paris. © Didier Raux

Frédéric Duca vous fait découvrir les nouvelles saveurs de sa carte d’été. 
Des créations aux accents ensoleillés sublimant les plus beaux produits de saison. 
Le Chef a imaginé pour les beaux jours une carte gourmande et tout en légèreté qui s’accorde à nos envies estivales. A L’Instant d’Or, trois salles se succèdent pour apporter à chacun trois ambiances différentes, propices à différentes occasion et différents moments de la journée. La première salle immaculée, avec un lustre sculpture. 
Un petit enfant, qui allume un feu d’artifice de verre soufflé, pour accueillir les hôtes du restaurant, hommage à la ville lumière… La seconde, ponctuée de fauteuils rouge passion, où l’on découvre en s’asseyant, sous la coupe laquée noire des luminaires, le pétillement de cristal des bulles de champagne, signature de toutes les fêtes parisiennes. La troisième salle, s’habille d’un satin rebrodé par Gérard Tremolet aux motifs rouges évoquant la toile de Jouy, symbole d’une élégance devenue intemporelle dans la décoration française.