urbanisme

Paris, les passages couverts autour du Palais Royal

GALERIE VERO-DODAT © D RAUX 13

Le caractère et l’identité du quartier sont étroitement liés à l’histoire et au développement de Paris au cours des trois derniers siècles. Ce quartier est né de la poussée de la ville pour sortir du tracé de son enceinte. Il s’est développé au gré des spéculations de l’Ancien Régime et de la volonté de policer et d’embellir la ville : arasement des buttes, trouée de l’avenue de l’Opéra. Celle-ci a scindé en deux cette partie de territoire : tout l’ouest du quartier appartient déjà au monde de la boutique, des sièges de banques et assurances. En revanche, à l’est de la grande avenue, quartier littéraire et de théâtres s’il en est, les rues étroites qui entourent l’auguste monument ont gardé la mémoire des artistes, écrivains ou hommes de théâtre, qui ont aimé fréquenter ces lieux. Photos © Didier Raux – Voir le plan en bas de l’article. Pour en savoir +

 

 

Galerie Vivienne

Entrées 4, rue des Petits Champs/5-7, rue de La Banque/6, rue Vivienne. Longue de 176 mètres.

 

Galerie Vivienne 5

Maître Marchoux, notaire, souhaitait construire la plus belle galerie couverte de Paris. Il fit alors appel à l’architecte Delannoy, formé à l’école de l’Empire

 

Galerie Vivienne 6

Celui-ci associa pilastres, arcs et corniches, aux différents symboles de la réussite, de la richesse et du commerce

 

Galerie Vivienne 15

La mosaïque du sol est l’oeuvre de Giandomenico Facchina

 

Galerie Vivienne 3

 

Galerie Vivienne 8

La galerie fut inaugurée en 1826. Elle attira nombre de chalands grâce à ses boutiques de tailleur, bottier, marchand de vin, restaurateur, libraire, mercier, confiseur…

 

Galerie Vivienne 10

 

Galerie Vivienne 13

À partir du second Empire, la galerie perdit un peu de son attrait avec le déménagement des commerces prestigieux vers la Madeleine et les Champs Élysées. Mais de vieilles maisons telle la librairie Siroux (1828) s’y trouvent encore

 

Galerie Vivienne 14

 

Galerie Vivienne 4

 

Galerie Vivienne 7

 

____________________________________________

 

La Galerie Véro-Dodat

Entrées 19, rue Jean-Jacques Rousseau/2, rue du Bouloi. Longue de 80 mètres.

 

GALERIE VERO-DODAT © D RAUX 22

 

GALERIE VERO-DODAT © D RAUX 9

En 1826, deux charcutiers, Véro et Dodat, décidèrent de construire une galerie entre les rues du Bouloi et Jean-Jacques Rousseau. Elle fait partie de l’ensemble de passages nés dans l’environnement immédiat du Palais Royal auquel ils ont emprunté le nom de «galerie»

 

 GALERIE VERO-DODAT © D RAUX 11

 

GALERIE VERO-DODAT © D RAUX 20

Les matériaux ont été choisis pour leur luxe : cuivre pour les menuiseries des boutiques, comme celui des boutiques du Palais Royal, bois imitant l’acajou pour leur devanture. Enfin luxe suprême, des toiles marouflées ornent les plafonds des parties non vitrées

 

GALERIE VERO-DODAT © D RAUX 4

Alfred de Musset fréquenta quelque temps ces lieux où il venait voir la célèbre comédienne Rachel qui y résidait

 

GALERIE VERO-DODAT © D RAUX 19

Elle possède une belle ordonnance qui plus que jamais crée une illusion de profondeur grâce à la trame diagonale des dalles en marbre noir et blanc sur le sol et la façade continue des boutiques

 

GALERIE VERO-DODAT © D RAUX 6

 

 

 GALERIE VERO-DODAT © D RAUX 5

 

GALERIE VERO-DODAT © D RAUX 13

 

 

GALERIE VERO-DODAT © D RAUX 23

 

____________________________________________

Passage des 2 Pavillons

Entrées 6-8, rue de Beaujolais/5, rue des Petits Champs, long de 33 mètres, 

 

Passage des 2 Pavillons 1

Il a été bâti en 1820 par le comte Dervilliers pour relier la rue de Beaujolais à la rue des Petits Champs. Il doit son nom aux deux pavillons qui l’encadrent.

 

____________________________________________

 Galerie Colbert

Entrées 6, rue des Petits Champs/2-4, rue Vivienne

 

Galerie Colbert 3

L’architecture de la galerie inspira de nombreux architectes de toute l’Europe : le principe de la rotonde a été souvent retenu quand il s’agissait de croiser des allées dans une galerie. La Bibliothèque nationale racheta la galerie

 

Galerie Colbert 1

En 1826, la société Adam et Compagnie acheta à l’État un ancien hôtel, construit par Louis Le Vau, ayant appartenu à Colbert, puis au régent Philippe d’Orléans. La Caisse de la dette publique avait ses locaux dans l’immeuble

 

Galerie Colbert 4

 

 

Plan 1