patrimoine

Mémorial de l’Alsace-Moselle, symbole d’une région

La salle aux portraits et ses cloisons de douze mètres de haut plongent dès leur arrivée les visiteurs au cœur du drame vécu par les témoins connus et inconnus d'un siècle de conflits. © Photo Didier Raux
La salle aux portraits et ses cloisons de douze mètres de haut plongent dès leur arrivée les visiteurs au cœur du drame vécu par les témoins connus et inconnus d'un siècle de conflits. © Photo Didier Raux

Avec sa vue plongeante sur la vallée de la Bruche et sur le monument en mémoire des victimes du camp du Struthof, le Mémorial de l’Alsace-Moselle est le symbole d’une région meurtrie au XXème siècle par les conflits francoallemands. Son parcours muséographique en douze étapes évoque ce destin douloureux et nous replonge dans le quotidien des années 1870 à 1945, grâce à des reconstitutions rendant justice aux héros malheureux d’une histoire chaotique. Une nef de douze mètres de haut portant sur ses murs les portraits de dizaines de témoins, connus ou anonymes, accueille le visiteur. Cette salle, d’une hauteur sous plafond impressionnante, a nécessité la réalisation d’un immense doublage périphérique Mégastil®. Confié à l’entreprise Werey Stenger de Strasbourg, c’est l’un des points forts du bâtiment. Grâce au cuvelage en plaques Placocem® et aux cloisons Mégastil®, les différentes salles du musée ont pu être réparties sur deux niveaux, où le promeneur chemine dans un décor au réalisme parfois inquiétant…

 

Press-Book Architecture   –   Press-Book Reportages

 

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

Le promeneur chemine dans un décor au réalisme parfois inquiétant. © Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

Le grand hall du musée. © Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

Avec sa vue plongeante sur la vallée de la Bruche et sur le monument en mémoire des victimes du camp du Struthof. © Photo Didier Raux