Paysage

Les vautours des gorges de la Jonte

C’est l’un des plus grands rapaces de France, son envergure varie de 2,35 m à 2,65 m © Photo Didier Raux
C’est l’un des plus grands rapaces de France, son envergure varie de 2,35 m à 2,65 m © Photo Didier Raux

Patrimoine naturel, les gorges de la Jonte sont le berceau depuis 1970 du premier programme réussi de réintroductions des vautours fauves. Depuis les vautours moine, le plus grand oiseau arboricole d’Europe ont donc été réintroduits avec succès. Par la suite les vautours percnoptères (migrateurs sub-sahariens) ont fait spontanément leur réapparition. En 2005 la population de vautours fauves sédentaires sur le site était estimées entre 130 et 140 couples et un vingtaine de couple pour les vautours moines. Situées en dans le sud du Massif central, ces gorges ont été façonnées par la Jonte  qui se jette dans le Tarn. Les gorges forment un véritable canyon analogue à celui du Tarn tout proche mais moins profond (environ 300 mètres). Elles sont bordées au nord par le causse Méjean et au sud par le causse noir.

 

Press-Book Architecture   –   Press-Book Reportages

 

© Photo Didier Raux

Le vol des vautours fauves au-dessus des gorges. © Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

Au vol, le vautour fauve se reconnaît à sa très grande taille, à ses ailes longues, larges, arrondies à l’arrière, aux extrémitées digitées et relevées vers le haut. Sa queue est très courte. © Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

Le vautour fauve niche dans des falaises abruptes ou de grands rochers escarpés. Dans les Grands Causses, les nids sont le plus souvent situés dans des gorges. © Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

Les gorges de la Jonte sont bordées au nord par le causse Méjean et au sud par le causse noir.© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

 

capture-decran-2016-09-25-a-20-02-27