urbanisme

Les HLM que l’on visite

Musée Urbain Tony Garnier Lyon © D Raux 2

Réalisation architecturale exemplaire, la Cité Tony Garnier est une véritable salle d’exposition en plein-air avec le Musée Urbain Tony Garnier. L’ensemble des 49 immeubles construit par Tony Garnier est une belle illustration de ses conceptions urbaines novatrices. Il souligne l’engagement d’Edouard Herriot et de la Ville de Lyon en faveur de la construction de logements ouvriers. Soixante dix ans plus tard, les œuvres conçues par les artistes de Cité Création sont l’emblème de la modernité retrouvée de ce quartier. Dans les rues, accrochées aux murs des immeubles, plus bel ensemble de peintures murales de Lyon. Source Musée urbain Tony Garnier – Photos © Didier Raux – Pour en savoir +

 

 

Musée Urbain Tony Garnier Lyon © D Raux 13

Le Musée Urbain Tony Garnier est une magnifique aventure artistique partagée entre les habitants, les artistes de la Cité de la Création et de Grand Lyon Habitat.

 

Musée Urbain Tony Garnier Lyon © D Raux 1

Regroupés en un Comité de locataires, des habitants de la cité, construite par le célèbre architecte lyonnais Tony Garnier entre 1920 et 1933, souhaitent dès 1988 que les 24 murs pignons de leurs bâtiments deviennent le support de murs peints. 

 

Musée Urbain Tony Garnier Lyon © D Raux 6

Situé au cœur du quartier des États-Unis, un quartier imaginé et réalisé par l’architecte Tony Garnier à l’entre-deux-guerres,

 

Musée Urbain Tony Garnier Lyon © D Raux 5

 

Musée Urbain Tony Garnier Lyon © D Raux 4

Une réalisation artistique monumentale qui exposera une étape fondamentale de l’urbanisme et de l’architecture sur les lieux même d’une réalisation de son auteur, Tony Garnier.

 

Musée Urbain Tony Garnier Lyon © D Raux 7

 

Musée Urbain Tony Garnier Lyon © D Raux 8

Le Musée urbain Tony Garnier assure depuis sa création, la promotion de cette figure centrale de l’histoire architecturale et sociale du 20ème siècle.

 

Musée Urbain Tony Garnier Lyon © D Raux 9

Pour cette démarche originale, le Musée Urbain Tony Garnier s’est vu décerner de nombreuses récompenses.

 

Musée Urbain Tony Garnier Lyon © D Raux 11

 

Musée Urbain Tony Garnier Lyon © D Raux 10

 

Musée Urbain Tony Garnier Lyon © D Raux 11

 

Musée Urbain Tony Garnier Lyon © D Raux 14

 

Musée Urbain Tony Garnier Lyon © D Raux 12

 

Musée Urbain Tony Garnier Lyon © D Raux 21

 

Musée Urbain Tony Garnier Lyon © D Raux 20

 

Musée Urbain Tony Garnier Lyon © D Raux 19

 

Musée Urbain Tony Garnier Lyon © D Raux 17

 

Musée Urbain Tony Garnier Lyon © D Raux 16

 

Musée Urbain Tony Garnier Lyon © D Raux 15

 

Plan musée urbain Tony Garnier

 

 La construction du quartier des États-Unis, son origine est liée à la construction d’une cité d’habitations à bon marché décidée en 1917. Lors de la réunion du Conseil Municipal du 29 mars, Édouard Herriot, Maire de Lyon, annonce la création d’un nouveau boulevard entre le quartier de la Guillotière et la commune de Vénissieux, un axe bordé par des logements destinés aux ouvriers, autour duquel les industries pourront s’installer. Pour réaliser l’ensemble de ce projet, un office public HBM est créé le 29 mai 1920.

 

 En novembre 1923, le maire informe Tony Garnier que, pour des questions d’économie, les bâtiments devront tous comporter cinq étages sur un rez-de-chaussée. L’architecte défend son projet, signalant que l’élévation des bâtiments impliquera l’installation d’ascenseurs. Mais sa résistance est vaine, face aux problématiques qui conduisent les décideurs à lotir partout dans Lyon, pour sortir la population des taudis. Le chantier redémarre avec de nouveaux plans et les habitants emménagent dans les immeubles en juillet 1933. La cité est officiellement inaugurée le 24 juin 1934.

 

 Le Musée Urbain Tony Garnier est une production de Grand Lyon Habitat qui a été lancée, en 1985, pour une vaste opération de réhabilitation de la Cité d’Habitations des Etats-Unis à bon marché (HBM). Regroupés en un Comité de locataires, des habitants de la cité, construite par le célèbre architecte lyonnais Tony Garnier entre 1920 et 1933, souhaitent dès 1988 que les 24 murs pignons de leurs bâtiments deviennent le support de murs peints. Pour en savoir plus… Ils prennent alors contact avec les artistes de l’atelier Cité de la Création qui, pour rendre hommage à cet architecte exceptionnel, conçoivent une muséographie innovante et insolite : une réalisation artistique monumentale qui exposera une étape fondamentale de l’urbanisme et de l’architecture sur les lieux même d’une réalisation de son auteur, Tony Garnier. Le Musée Urbain Tony Garnier est une magnifique aventure artistique partagée entre les habitants, les artistes de la Cité de la Création et de Grand Lyon Habitat. En récompense de cette démarche originale, le musée s’est déjà vu décerner plusieurs prix : 1991 – Label de la Décennie mondiale du développement culturel de l’UNESCO, 1994 – Oscar du Mécénat / Prix Télérama, 2002 – Trophée du tourisme de la Région lyonnaise, 2003 – Le Musée est reconnu d’intérêt général.