Reportage

Guy Béart : bal chez l’intemporel

ARTICLE GUY BEART © PHOTO DIDIER RAUX 1A

Irréductible face à l’insoutenable légèreté des faux poètes, Guy Béart a poursuivi depuis de très nombreuses années la plus noble des missions : celle de nous tenir éveillés. Rencontre à Garches, il y a plus de vingt cinq ans avec le grand maître de la chanson d’amour optimiste.

Juchée sur la montagne de Garches, la demeure de Guy Béart, à l’image de son hôte, cultive à plaisir le paradoxe d’être aujourd’hui et de tous les temps. Un hectare de terrain, mille mètres carrés habitables, ici un bout d’escalier de la tour Eiffel conduisant à l’infini, là un studio d’enregistrement, des baies vitrées partout, un labyrinthe de trente-six pièces sur quatre étages, une marée de bibelots, et un bataillon de guitares en attente d’être chatouillées. Photos © Didier RauxExtrait de l’article d’Éric Verneuil pour le magazine 92 Express – Voir l’article (PDF)          

 

 

A GUY BEART © D Raux 7

“Dans cette époque où tout le monde gueule,

je dis les choses d’une voix posée”

 

C GUY BEART © D Raux 5

 

D GUY BEART © D Raux 1

 

B GUY BEART © D Raux 4

 

 

Pour « De Béart à Béart(s) », la comédienne et sa sœur ont réuni une vingtaine d’artistes autour des chansons de leur père, Guy Béart, disparu en 2015. Le portrait musical d’un artiste à part.Deux disques, une vingtaine de morceaux et autant d’artistes pour raconter un homme. Guy Béart. Troubadour solitaire qui aura tout fait pour disparaître derrière ses chansons, l’auteur de L’Eau vive aurait-il apprécié ce tribute affichant doublement son patronyme?

 

BEART

 
Mots-clés liés à cet article :