architecture

La résidence universitaire “Le Languedoc” à Rennes

Premier bâtiment collectif BBC Eiffinergie à Rennes, avenue du Languedoc dans le quartier ouest de Villejean à Rennes, l’agence Clément Gillet livre lapremière phase de son projet Languedoc. © Photo Didier Raux
Premier bâtiment collectif BBC Eiffinergie à Rennes, avenue du Languedoc dans le quartier ouest de Villejean à Rennes, l’agence Clément Gillet livre lapremière phase de son projet Languedoc. © Photo Didier Raux

Conçue par l’Agence Clément Gillet (trois chefs de projet Olivier Lucas, Julian Badet, Laurent Lagadec architectes) et construit par Archipel Habitat, la résidence universitaire “ Le Languedoc” propose, sur une surface totale de 5 900 m², 200 logements étudiants, un logement de gardien et des locaux collectifs résidentiels. Située avenue du Languedoc, dans le quartier rennais de Villejean, cette résidence universitaire, gérée par le CROUS, est le fruit d’une opération de requalification urbaine. Ce projet constitue la troisième et dernière tranche d’une opération menée en partenariat avec le CROUS (en tant que gestionnaire) afin de reconstituer une offre de logements étudiants à Rennes. La conception architecturale capitalise sur l’énergie naturelle avec une orientation est-ouest permettant de profiter d’un ensoleillement optimal. Grâce à l’utilisation de systèmes d’isolation parfaitement intégrés à l’architecture, la consommation d’énergie sera trois à quatre fois inférieure à la moyenne. Voir la vidéo en bas de l’article.

Press-Book Architecture   –   Press-Book Reportages

 

Capture d’écran 2016-07-26 à 12.06.13

Boites en porte à faux greffées sur la façade et disposées de façon aléatoire.© Photo Didier Raux

Boites en porte à faux greffées sur la façade et disposées de façon aléatoire. © Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

Boites en porte à faux greffées sur la façade et disposées de façon aléatoire.© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

Le bâtiment se définie par deux lamelles formées par la couleur du bardage, l’une verte en vis-à-vis avec l’espace végétal, l’autre noir en relation avec les flux urbain. © Photo Didier Raux

Le bâtiment se définie par deux lamelles formées par la couleur du bardage, l’une verte en vis-à-vis avec l’espace végétal, l’autre noir en relation avec les flux urbain. © Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

© Photo Didier Raux

 

Eiffage Construction Ille-et-Vilaine, constructeur de la résidence, intervenant en tant qu’entreprise générale, a recouru au procédé constructif dit « CQDF » (coût, qualité, fiabilité, délais) pour laquelle elle est agréée. Cet agrément impose la prise en compte des performances énergétiques et, par conséquent, du respect de l’environnement comme un préalable majeur à la construction. Cette exigence a également permis à la Résidence Languedoc d’être certifiée « Habitat et environnement – Profil A », une certification qui repose sur le respect de 7 critères environnementaux (chantier propre à faibles nuisances, maîtrise des dépenses de consommation d’eau, etc.). L’opération est réalisée dans le cadre du Programme de Rénovation Urbaine de Rennes et s’inscrit dans le cadre du Programme Local de l’Habitat (PLH) de Rennes Métropole. Le projet a bénéficié du soutien et de la participation financière de l’Etat, du Conseil Régional de Bretagne, du Conseil Général d’Ille-et-Vilaine, de Rennes Métropole et de la Ville de Rennes. La Ville de Rennes a contribué à l’opération en assurant la viabilisation du terrain et en le cédant aux conditions préférentielles définies par le PLH. Le bâtiment se définie par deux lamelles formées par la couleur du bardage, l’une verte en vis-à-vis avec l’espace végétal, l’autre noir en relation avec les flux urbain.Ce bardage couvre une isolation percée par les menuiseries à isolation renforcée et permet d’afficher une consommation de 51 kWh/m²/an soit quatre points de moins que la RT. Les tests d’infiltrométries réalisés durant le chantier et au moment de la livraison font état d’un coefficient de perméabilité à l’air Q4 de 0.469 m3/h/m². Les points forts : conception originale : boites en porte à faux greffées sur la façade et disposées de façon aléatoire pour rompre la monotonie des immeubles environnants. Premier bâtiment collectif BBC Eiffinergie à Rennes. Il consommera 2 à 3 fois moins d’énergie primaire qu’un bâtiment traditionnel. Tests d’étanchéité à l’air. Traitement et recyclage des déchets de plaques de plâtre du chantier.