architecture

« 57 métal », chef d’œuvre de l’architecture industrielle

Le "57 métal", chef d'œuvre de l'architecture industrielle. © Photo Didier Raux
Le "57 métal", chef d'œuvre de l'architecture industrielle. © Photo Didier Raux

Sauvons le « 57 métal », chef d’œuvre de l’architecture industrielle ». Des architectes tels que Thom Mayne, Jean Nouvel ou Christian de Portzamparc se sont élevés contre une éventuelle destruction du « 57 métal », un des bâtiments « cultes » de l’histoire des usines Renault de Boulogne qui appartient à un fonds d’investissement britannique. Inauguré en 1984, ce vaste hangar signé par Claude Vasconi devait être la figure proue d’une nouvelle cité industrielle, « Billancourt 2000 », finalement abandonnée. Aujourd’hui dévolu à la communication de la société Renault, le bâtiment qui valut à Vasconi le grand prix national d’architecture, a été depuis placé en instance de classement au titre des Monuments historiques. Le « 57 métal » est un « chef d’œuvre de l’architecture industrielle », déclaration à l’AFP de François Barré, ancien directeur de l’architecture et du patrimoine à la fin des années 1990. Il s’agit du seul bâtiment construit du vaste plan d’urbanisme baptisé « Billancourt 2000 », qui a finalement été abandonné et ce bâtiment valut à Claude Vasconi le Grand Prix national d’architecture.
Mais Renault a vendu le « 57 métal » à un fonds d’investissement britannique. A cet endroit de Boulogne-Billancourt, « la logique d’un investisseur c’est de lancer un programme immobilier de bureaux, pas de garder un espace pareil », relève François Barré. Lucie Vasconi, l’épouse de l’architecte, a déjà alerté les pouvoirs publics. « Il n’est pas pensable que la conjonction de Renault, de la ville de Boulogne-Billancourt et de l’Etat aboutisse à l’éradication et à la table rase au seul nom de la logique financière ».

Press-Book Architecture   –   Press-Book Reportages

 

"57 métal", chef d'œuvre de l'architecture industrielle. © Didier Raux

« 57 métal », chef d’œuvre de l’architecture industrielle. © Didier Raux

"57 métal", chef d'œuvre de l'architecture industrielle. © Didier Raux

« 57 métal », chef d’œuvre de l’architecture industrielle. © Didier Raux

"57 métal", chef d'œuvre de l'architecture industrielle. © Didier Raux

« 57 métal », chef d’œuvre de l’architecture industrielle. © Didier Raux

"57 métal", chef d'œuvre de l'architecture industrielle. © Didier Raux

« 57 métal », chef d’œuvre de l’architecture industrielle. © Didier Raux

"57 métal", chef d'œuvre de l'architecture industrielle. © Didier Raux

« 57 métal », chef d’œuvre de l’architecture industrielle. © Didier Raux

Capture d’écran 2016-07-26 à 15.02.23

« 57 métal », chef d’œuvre de l’architecture industrielle. © Didier Raux

Capture d’écran 2016-07-26 à 15.01.46

« 57 métal », chef d’œuvre de l’architecture industrielle. © Didier Raux